Hype Cycle : le panorama annuel des nouvelles technologies

Hype Cycle : le panorama annuel des nouvelles technologies

Entre l’instant où une innovation technologique fait son apparition et le moment où elle est effectivement utilisée par le plus grand nombre, il peut s’écouler un certain temps. L’institut Gartner a synthétisé ce processus à travers une représentation graphique : le « Hype Cycle » ou « Cycle du Hype » en français.

Ce résumé schématique permet d’obtenir une vision globale des nouvelles technologies. Ainsi, il est possible de savoir lesquelles en sont encore au stade primaire, et lesquelles s’apprêtent à bouleverser nos vies.

Qu’est ce que le Hype Cycle ?

Le Hype Cycle est une description graphique du phénomène qui advient chaque fois qu’une innovation est révélée. « Hype » en anglais désigne le battage médiatique : car le Cycle du Hype se concentre avant tout sur la communication autour des nouvelles technologies. En effet, dans la période de forte innovation actuelle, les médias s’emparent rapidement des nouveautés, même quand ceux-ci n’ont pas une pérennité en terme d’usage. On peut citer par exemple les Google Glass qui, après avoir fait beaucoup parler d’eux, ont laissé la place à des lunettes de réalité virtuelle ou mixte plus matures comme les Microsoft Hololens.

Le grand intérêt du Cycle du Hype est de faire aussi connaître le potentiel futur d’une innovation, et d’estimer quand elle arrivera à maturité.

 

Les 5 phases du Hype Cycle :

Phase 1 : Le lancement de la technologie

La première phase du Hype Cycle correspond aux premiers pas d’une innovation annoncée comme prometteuse.
C’est l’état actuel de la 5G. Ces derniers jours, elle est même sur le point d’entrer en phase 2 suite aux tests annoncés par Orange. Alors que la 4G ne couvre pas encore l’ensemble du territoire, il faudra sûrement encore attendre quelques années pour un déploiement de la 5G.

Phase 2 : Le Pic des attentes démesurées

Lors de la deuxième phase, la mécanique s’emballe. Les médias et le public espèrent beaucoup trop de cette invention. C’est le pic des espérances exagérées.

Les objets connectés sont en plein dans cette phase. Ce marché intéresse surtout les entreprises de services. On imagine déjà un double virtuel de notre machine à laver indiquer à la marque qu’elle va nécessiter une intervention avant la panne. Pour l’instant, les applications fleurissent sur les outils d’optimisation énergétique et de domotique. Un des freins les plus importants à ce jour est la gestion des données personnelles collectées.

Phase 3 : Le gouffre des désillusions

Les premiers produits disponibles dotés de cette nouvelle technologie sont décevants. Les médias réduisent au néant l’innovation tant attendue.

La blockchain, cette base de données autonome servant à stocker et sécuriser des informations est entrée dans cette phase de désillusions. L’institut Gartner reste pourtant convaincu du rôle que jouera cette technologie pour l’industrie… dans les 10 ans à venir.

Phase 4 : La pente de l’illumination

Avec l’arrivée sur le marché d’une deuxième génération de produits, commence une phase d’illumination. On commence à comprendre les applications concrètes de l’innovation et son marché se consolide.

L’étude de Gartner en 2017 montre que le cycle de la réalité virtuelle s’est accéléré : son déploiement massif serait attendu dans les 2 à 5 ans à venir (contre une estimation de 5 à 10 ans en 2016).

Cycle du Hype pour la VR en 2017 par le blog vrplayer.fr

Phase 5 : Le Plateau de Productivité

La dernière phase commence dès la 3e génération de produits, auxquels la nouvelle technologie est appliquée de façon optimale. L’innovation entre réellement en phase avec son marché et connait une phase d’industrialisation.

Ce cycle s’avère particulièrement pertinent pour la plupart des technologies de rupture. Cependant, une technologie arrivée à la fin de son cycle ne l’est pas forcément dans toutes ses applications possibles.

Par exemple, l’impression 3D est déjà en dernière phase pour ce qui est des prothèses auditives, ou de l’impression de prototypes. Mais d’autres champs d’application comme la possibilité de créer des implants bio-imprimés ou la transplantation d’organes imprimés en 3D, ne sont encore qu’à leurs balbutiements. Le Hype Cycle se révèle donc très intéressant pour comprendre l’état de maturité d’une technologie et ne pas se laisser flouer par la ferveur médiatique.

Entre l’instant où une innovation technologique fait son apparition et le moment où elle est effectivement utilisée par le plus grand nombre, il peut s’écouler un certain temps. L’institut Gartner a synthétisé ce processus à travers une représentation graphique : le "Hype Cycle" ou "Cycle du Hype" en français. Ce résumé schématique permet d’obtenir une vision globale des nouvelles technologies. Ainsi, il est possible de savoir lesquelles en sont encore au stade primaire, et lesquelles s’apprêtent à bouleverser nos vies. Qu’est ce que le Hype Cycle ? Le Hype Cycle est une description graphique du phénomène qui advient chaque fois qu’une innovation est révélée. "Hype" en anglais désigne le battage médiatique : car le Cycle du Hype se concentre avant tout sur la communication autour des nouvelles technologies. En effet, dans la période de forte innovation actuelle, les médias s'emparent rapidement des nouveautés, même quand ceux-ci n'ont pas une pérennité en terme d'usage. On peut citer par exemple les Google Glass qui, après avoir fait beaucoup parler d'eux, ont laissé la place à des lunettes de réalité virtuelle ou mixte plus matures comme les Microsoft Hololens. Le grand intérêt du Cycle du Hype est de faire aussi connaître le potentiel futur d’une innovation, et d’estimer quand elle arrivera à maturité.   Les 5 phases du Hype Cycle : Phase 1 : Le lancement de la technologie La première phase du Hype Cycle correspond aux premiers pas d’une innovation annoncée comme prometteuse. C’est l’état actuel de la 5G. Ces derniers jours, elle est même sur le point d’entrer en phase 2 suite aux tests annoncés par Orange. Alors que la 4G ne couvre pas encore l’ensemble du territoire, il faudra sûrement encore attendre quelques années pour un déploiement de la 5G. Phase 2 : Le Pic des attentes démesurées Lors de la deuxième phase, la mécanique s’emballe. Les médias et le public espèrent beaucoup trop de cette invention. C’est le pic des espérances exagérées. Les objets connectés sont en plein dans cette phase. Ce marché intéresse surtout les entreprises de services. On imagine déjà un double virtuel de notre machine à laver indiquer à la marque qu’elle va nécessiter une intervention avant la panne. Pour l'instant, les applications fleurissent sur les outils d'optimisation énergétique et de domotique. Un des freins les plus importants à ce jour est la gestion des données personnelles collectées. Phase 3 : Le gouffre des désillusions Les premiers produits disponibles dotés de cette nouvelle technologie sont décevants. Les médias réduisent au néant l’innovation tant attendue. La blockchain, cette base de données autonome servant à stocker et sécuriser des informations est entrée dans cette phase de désillusions. L’institut Gartner reste pourtant convaincu du rôle que jouera cette technologie pour l’industrie… dans les 10 ans à venir. Phase 4 : La pente de l'illumination Avec l'arrivée sur le marché d'une deuxième génération de produits, commence une phase d'illumination. On commence à comprendre les applications concrètes de l'innovation…

Pas du tout, peu ou très utile?   Laissez votre avis :     Vous êtes le premier ^^
0

Vous avez trouvé cet article utile? Partagez le !

Leave a Reply

Petit défi pour filtrer les messages automatiques : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.