Des objets connectés au service de la nutrition et la santé

Des objets connectés au service de la nutrition et la santé

La volonté de mieux faire les choses pousse l’homme à déléguer de plus en plus le contrôle de tâches et activités à des intelligences artificielles, plus cartésiennes dans l’analyse de données et plus rapides. Ainsi, des objets connectés au service de la santé et de la nutrition voient le jour.

Jusqu’à l’orée du 21e siècle, l’homme n’a utilisé les machines que pour des tâches physiquement ardues comme se déplacer, soulever ou broyer des objets…etc. Aujourd’hui, moins physiques et plus soft, les machines repoussent sans cesse leurs propres limites en étant connectées en permanence, utilisant la connexion pour mettre à jour leurs algorithmes d’analyses, confronter les données recueillies à d’autres tendances pour, par exemple, faire des économies d’énergie.

Avec une explosion des maladies non transmissibles telles que le surpoids et l’obésité, l’homme pour garder le contrôle de sa santé et de son alimentation s’est tourné à nouveau vers les machines.

Réunis sous le vocable de « quantified self« , des objets connectés sont dédiés à suivre sa biométrie, son alimentation, et à les améliorer.

 Un conseiller spécialisé toujours disponible

Les objets connectés offrent aux individus en plus des capacités de compilation et d’analyse de données des ordinateurs, la permanente disponibilité d’un conseil spécialisé. Les algorithmes de ces intelligences artificielles sont entraînés à établir un état de santé en fonction des mensurations recueillies; ils peuvent également conseiller des comportements de vie à adopter en fonction des relevés biométriques et des objectifs que se seront assignés leurs utilisateurs. Loin de remplir entièrement les rôles d’un médecin, les objets connectés se spécialisent par domaines et sous-domaines de la santé (contrôle du rythme cardiaque, de la tension, tracker d’activité physique, évaluation de quantité de calories dans les mets … etc.).

A LIRE AUSSI :  Produire de l'eau potable en Afrique avec l'énergie solaire

Des objets connectés pour un suivi personnalisé

Le fonctionnement des objets connectés repose sur les principes fondamentaux de l’informatique : la réplicabilité dans les mêmes conditions tant des solutions que des problèmes, le traitement automatisé et pondéré de l’information collectée. Se basant sur les comportements humains et les diagnostics posés par des médecins spécialisés, ils arrivent à donner le juste conseil, et c’est là toute la révolution de ces appareils : avoir avec soi et en permanence un conseiller spécialisé. Dans un domaine aussi sensible que la santé, les objets connectés, sauf pour les rares cas de défaillance, peuvent aider par exemple ceux qui éprouvent des difficultés à démêler le vrai du faux des informations trouvées sur Internet.

Exemple de projet lancé en 2015 pour enregistrer et améliorer sa manière de manger

 Quelques objets pratiques pour la nutrition et la santé

Des couverts connectés aux marmites et coachs amaigrissants connectés, il existe une panoplie d’objets connectés qui utilisent en plus de leur intelligence de calcul, les données comparatives et de décision disponibles à profusion sur internet.

On pourrait classer dans trois grands groupes ces auxiliaires de santé circonstanciels :

  • les objets connectés de contrôle nutritionnel pour quantifier les calories :

La plupart des objets connectés qui ont trait à la nutrition donnent une très grande importance au contrôle de la quantité de calories ingurgitées : le verre connecté et la fourchette connectée mesurent et informent ainsi la quantité de calories. Le but de la démarche est de prévenir le surpoids et toutes les maladies assimilées avec en plus des rappels des interdits, des recommandations pour la composition des recettes minceur, etc. Les marmites et poêles quant à eux, poussent le conseil au contrôle efficient de la température de cuisson, de la pression, et même des niveaux de mixtion des ingrédients. Certains tels que les réfrigérateurs connectés peuvent, en plus d’informer à distance de leurs contenus et de la qualité desdits contenus, tenir compte des spécificités médicales : allergies chroniques, prescriptions médicales ponctuelles…. etc. 

  • les objets de contrôle de la perte de poids et d’évaluation de l’activité physique pour quantifiez ses efforts

La seconde catégorie d’objets connectés compte des objets tels les tapis, vélos connectés, les gilets de sports amincissants connectés de même que les balances et miroirs connectés. L’intérêt de ces objets est de contrôler l’évolution de votre forme, de votre poids, et d’évaluer en temps et en heure vos performances. Certains de ces objets connectés dédiés au fitness vous facilitent le travail, comme les ceintures connectées, qui permettent de renforcer la ceinture abdominale sans passer des heures à faire un programme d’abdo classique. D’autres objets connectés deviennent de véritables coachs sportifs qui vous indiquent également les exercices à réaliser. 

  • les objets de mesures de collecte d’informations médicales à titre préventif

Il existe bien d’autres objets connectés qui de façon spécifique viennent en aide aux potentiels patients, aux professionnels de la santé. Ils peuvent tant intervenir dans les opérations chirurgicales, l’évaluation de la bonne santé des organes ou leur remplacement, etc. L’intérêt de cette catégorie d’objets est d’optimiser la santé et la constitution physique de l’homme. De façon globale, les objets connectés tendent à constituer des palliatifs physiques pour des maladies qui peinent à trouver des médecines et pour guérir ou prévenir d’autres moins rares ou compliquées.


Cet article a été rédigé avec la contribution de Nicolas de SagesseSante.

AmahPassionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

View all posts by Amah

Vous avez trouvé cet article utile? Partagez le !

Leave a Reply

Petit défi pour filtrer les messages automatiques : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.