AfricaTechCleanTechInnovationTechnologie

W.AFATE to mars : Mettre les déchets électroniques au service de l’aventure spatiale

Dans le cadre de concours « International Space Apps Challenge » organisé par la NASA dans le but d’identifier des projets facilitant l’aventure spatiale sur Mars, « W.AFATE to mars » est un projet d’imprimante 3D fabriquée à partir du recyclage de déchets électroniques.

Origine du projet

Tout commence au WoeLab, le premier Hackerspace ou FabLab situé à Lomé au Togo et né des réflexions menées lors de l’Archicamp Lomé en Juillet 2012.

L’idée est de créer une imprimante 3D à partir de déchets électroniques (vieux ordinateurs, scanners, imprimantes) récupérés ça et là(*). Puis, de mettre à disposition une documentation afin que chacun avec les moyens locaux puisse avoir accès à cette technologie.

wafate-to-mars

Ce projet de première imprimante 3D « africaine » porte le nom de W.AFATE : W pour Woelab et AFATE, le prénom du concepteur (@afateafate).

Une campagne de crowdfunding a été lancée avec succès sur la plateforme ulule. Vous en saurez plus à ce lien http://fr.ulule.com/wafate/ .

Destination Mars

A l’occasion du concours lancé par la NASA en 2013, le projet initial a été revu en partenariat avec le FacLab afin de pouvoir être intégré à un module spatial. L’objectif est de pouvoir fabriquer via l’imprimante 3D une fois sur Mars, des appareils utiles pour l’exploration spatiale en continuant de les recycler.

La vidéo ci-dessous vous présente le concept :

Ce projet rebaptisé « W.AFATE to mars » a obtenu le premier prix lors de l’édition intermédiaire à Paris, ce qui lui a donné la possibilité d’intégrer la liste des 133 projets retenus pour la phase finale.

A LIRE AUSSI :  Que faire des déchets électroniques? réemploi, recyclage, réutilisation?

Un vote populaire dénommé « People’s Choice Award » a été organisé sur Twitter jusqu’au 17 Mai 2013. A l’issu de ce vote, le projet a obtenu une mention honorable dans la catégorie « Best Mission Concept« .

Plus d’informations sur le projet sont disponibles sur le site dédié : https://wafatetomars.wordpress.com/.

 

Et maintenant ?

Ce concours a permis à ce projet original de fabrication d’imprimante 3D à partir de matériaux recyclés de toucher un grand nombre de personnes comme on peut le voir sur le hashtag #Wafate .

 

Le projet initial poursuit sa route de succès en succès ( meilleure Innovation de l’African Innovation Summit au Cap Vert en Février 2014, prix de l’innovation technologique au FAB10 à Barcelone en Juillet 2014, présence remarquée au 3D PRINTSHOW à Londres en Septembre 2014) pour atteindre le but de « démocratie technologique » du Woelab.

Vous pouvez suivre l’avancement du projet et de l’équipe du Woelab via:

 

(*) La plupart des matériels électroniques en fin de vie sont envoyés en Afrique. Arrivés à destination, ils sont laissés en décomposition à l’air libre ou recyclés dans des conditions sanitaires alarmantes. Je vous invite à lire l’ interview (en anglais) du journaliste ghanéen Mike Anane.

Tags

Amah

Passionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

Articles similaires

7 commentaires

  1. Je suis content que le projet ai été financé avec succès sur Ulule, c’est un grand pas pour la démocratisation des imprimantes 3D grand public dans les pays pauvres.

  2. J’ai découvert cette imprimante 3d au 3D Printshow et je trouve le concept vraiment génial. Si son look n’est pas très sexy, j’ai vu les objets qu’elle pouvait imprimer et c’était de la très bonne qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petit défi pour filtrer les messages automatiques : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer