#FIMC19 : Quelle adaptation dans nos comportements pour limiter le réchauffement climatique ?

#FIMC19 : Quelle adaptation dans nos comportements pour limiter le réchauffement climatique ?

La 16ième édition du forum International de la Météo et du climat s’est tenue à Paris du 25 au 28 Mai sur le parvis de l’Hôtel de ville. Au cœur de l’événement, la question de l’adaptation des comportements pour limiter le réchauffement climatique.

Ce forum s’inscrit dans le cadre d’actions d’information et de sensibilisation aux effets du changement climatique. L’événement s’est articulé autour de plusieurs temps forts : une exposition, des débats participatifs, des stands pour découvrir des projets d’innovations et des ateliers Do It Yourself (DIY).

L’objectif était à la fois de pousser à la réflexion tout en présentant des actions et initiatives qui vont dans le sens de la préservation de la planète.

Je suis passé au forum le 25 Mai où 3 débats étaient prévus :

  • Quelle adaptation dans nos comportements pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C ?
  • Pollution, climat et mobilité : quelles solutions? Quels nouveaux comportements ?
  • Climat : pourquoi nous n’arrivons pas à changer nos comportements ? Levons les freins !

J’ai trouvé très intéressant le focus sur les comportements. En effet, l’une des actions ayant le plus grand impact serait de modifier nos comportements individuels et collectifs.

Comment notre comportement impacte le climat ?

Lors du premier débat, la question de l’impact du numérique dans la transition écologique a retenu mon attention. En effet, d’un côté la technologie parait indispensable pour répondre aux défis sociétaux actuels :  mobilité, éducation, finances, alimentation. Ainsi, on assiste à une digitalisation de tous les métiers pour une meilleure exécution. Mais de l’autre côté, on est incité à « surconsommer » la technologie. Chaque mois, de nouveaux téléphones sont proposés avec des incitations commerciales à changer de smartphone chaque année, voire moins.

Nos comportements ont donc un levier très important dans la lutte contre le changement climatique.

Imaginez l’impact que cela aurait si nous conservions notre smartphone 3 à 6 ans ? La durabilité ou l’autonomie seraient certainement des facteurs de différenciation pris en compte par les fabricants, au lieu d’une course sans limite vers plus de fonctionnalités « gadget ».

L’usage majoritaire des photos de smartphone étant les partages sur les réseaux sociaux, est-il réellement utile que tout le monde ait un smartphone capable de prendre des photos ou filmer en 4K?

Des actions à fort impact seraient par exemple d’utiliser plus longtemps ses appareils, acheter d’occasion, trouver comment recycler en fin de vie . A cet effet, l’application We Act for Good peut être un excellent outil pour identifier dans son quotidien des actions concrètes pour agir pour la planète. Les actions proposées vont de l’alimentation aux transports en passant par le zéro déchet ou la reconvention à la nature. Je vous en dis plus dans cet article : We Act For Good : agir pour la planète au quotidien.

Des écrans publicitaires rétro-éclairés vont être installés à Paris, en plus de ceux dans les stations de métros parisiens où ils constituaient déjà une pollution visuelle importante. De plus, leur consommation énergétique est très importante (estimée comparable à la consommation annuelle hors chauffage de 3 familles dans cet article).

Au delà des comportements individuels, les choix politiques ont également un impact non négligeable. La Ville de Paris annonce des panneaux publicitaires avec des matériaux durables 100% recyclables et 70% de consommation électrique en moins.

A LIRE AUSSI :  #Africatech : Agrocenta, la plateforme digitale de vente et d'inclusion financière pour les agriculteurs

Lowtech : la technologie nécessaire, utile, accessible !

Dans le contexte présenté, l’apport des technologies est indéniable mais celles-ci doivent être en cohérence avec le développement durable. Par exemple, les technologies devraient intégrer la nature limitée des ressources naturelles et accorder plus de place à la réutilisation, au réemploi ou au recyclage.

Les lowtech sont un ensemble de techniques visant à remettre l’homme au centre des principales préoccupations, de par son savoir-faire et son sens pratique. Il s’agit d’être ingénieux afin de fabriquer ou de réparer soi-même les objets. Le low-tech est donc un concept humaniste proche du Do It Yourself, philosophie qui incite les individus à réaliser leurs propres objets à partir de pièces détachées ou de composants simples.

(Source Wikipedia)

Le LowtechLab est à cet effet intéressant. Il s’agit d’un projet collaboratif incluant recherche et documentation dont le but est de diffuser et promouvoir les lowtech.

Sur le forum, le LowTech Lab exposait par exemple un concept de chauffe eau solaire fabriqué à partir de réfrigérateurs usagés. Et pour rendre la démarche accessible à tous, un tutoriel est proposé sur la plateforme collaborative du projet : Tutoriel Chauffe eau solaire.

Il s’agit donc de rendre la technologie accessible, utile, respectueuse de l’environnement et vertueuse.

École et famille : des endroits clés pour transmettre de nouveaux comportements

Ces LowTech et changements de comportement pour un monde plus durable ne seront pas adoptés massivement de façon instantanée. En effet, les habitudes et le climat social qui pousse à la surconsommation conditionne la plupart d’entre nous consommateurs à la non sobriété. En cela, l’école et le cercle familial ont un rôle important à jouer pour animer la transition écologique et transmettre tôt les valeurs d’un monde durable respectueux de l’environnement.

Plusieurs stands innovations et ateliers DIY étaient donc proposés aux enfants sur le forum pour découvrir les enjeux du changement climatique. Planete Sciences était par exemple présente sur le forum. Cette association propose des programmes de découverte scientifique aux jeunes de 8 à 25 ans. La thématique « Environnement » permet de réaliser des ateliers autour des déchets, les énergies renouvelables, l’eau, la météo, etc..

Alors, prêt à changer nos comportements pour un monde durable ? Si oui, je vous recommande l’application We Act for Good pour trouver des actions simples à faire au quotidien pour apporter votre contribution à cet effort global.

AmahPassionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

View all posts by Amah

Vous avez trouvé cet article utile? Partagez le !

1 Comment

  1. #Technologie: le CCUHT (Courant Continu Ultra Haute Tension), une révolution pour les énergies renouvelables - Geek Mais Pas Que
    #Technologie: le CCUHT (Courant Continu Ultra Haute Tension), une révolution pour les énergies renouvelables - Geek Mais Pas Que06-25-2019

    […] des des actions une action pour lutter contre contre le réchauffement climatique est le recours aux énergies renouvelables. Toutefois, le principal inconvénient des énergies […]

Leave a Reply

Petit défi pour filtrer les messages automatiques : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.