#Technologie: le CCUHT (Courant Continu Ultra Haute Tension), révolution pour les énergies renouvelables?

#Technologie: le CCUHT (Courant Continu Ultra Haute Tension), révolution pour les énergies renouvelables?

Transporter l’électricité d’origine renouvelable sur de longues distances avec très peu de pertes d’énergie, telle est la promesse du Courant Continu Ultra Haute Tension (CCUHT).

Une des des actions une action pour lutter contre contre le réchauffement climatique est le recours aux énergies renouvelables. Toutefois, le principal inconvénient des énergies renouvelables est d’une part l’intermittence et d’autres part la localisation différenciée de la production et de la consommation.

Par exemple, pour faire face à des besoins énergétiques en augmentation et limiter le recours à une production polluante, la Chine a déployé une infrastructures considérable de production d’énergie renouvelable.  Il se trouve toutefois que les zones propices à la production ne sont pas les plus occupées et donc ayant besoin de cette énergie. Ainsi, chaque année, une part importante de la production d’énergie est perdue faute de pouvoir être consommée.

Et si cette énergie pouvait être transportée là où il y en a besoin?

Quel est l’intérêt du CCUHT ?

Aujourd’hui, le transport d’électricité se fait sous forme de courant alternatif à haute tension pour limiter les pertes d’énergie. Hors, les systèmes de production d’énergie solaire notamment fournissent de l’électricité en courant continu. Nos prises électriques, quand à elles, délivrent du courant alternatif en 220 Volts. Des onduleurs sont donc le plus souvent présents dans une installation d’énergie renouvelable pour transformer le courant continu en courant alternatif pour qu’il soit injecté au réseau électrique et transporté jusqu’aux lieux de consommation.

La technologie CCUHT permet de transporter directement l’électricité produite sans transformation par un onduleur, ce qui réduit les pertes de transformation à ce niveau.

De plus, les pertes de transport annoncées sont de l’ordre de 7% sur 2000 kilomètres, ce qui est beaucoup plus performant que les résultats actuels aux États-Unis sur 200km en courant alternatif.

Enfin, nos appareils électroniques utilisent du courant continu. C’est pour cela que des gros blocs de transformation sont présents sur les câbles d’alimentation pour transformer le courant alternatif des prises en courant continu pour les appareils. Avec un réseau directement en courant continu, ces gros blocs ne seraient donc plus utiles.

A LIRE AUSSI :  Wordpress 3.8 : Resoudre le bug de navigation dans l'interface administration

Une technologie qui a déjà fait ses preuves

La technologie est développée par le groupe suisse ABB (photos ici) et ci-contre.

A ce jour, 70 projets utilisent déjà cette technologie à travers le monde pour une puissance totale transportée d’environ 60 000 MW.

La Chine, pour répondre à son problème énergétique, a déjà déployé plusieurs lignes à travers le pays et compte exporter son surplus d’énergie dans les pays alentours, voire en Europe et en Afrique.

A ce jour, le prix de l’électricité chinoise importée coûterait 3 c€ alors qu’elle coûte actuellement entre 7c€ à 15c€ par kWh. De quoi créer une réelle concurrence à EDF.

Il est fort à parier que les états européens ne voudront pas dépendre énergétiquement de la Chine, mais qu’en est il des pays africains où l’accès à l’énergie est une réelle problématique ?

Image de couverture : © Varistor60

AmahPassionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

View all posts by Amah

Vous avez trouvé cet article utile? Partagez le !

Leave a Reply

Petit défi pour filtrer les messages automatiques : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.