Technologie

Stockage de données : Disque dur HDD ou disque SSD, quelle technologie choisir en fonction de votre usage ?

La technologie SSD est en train de changer la donne en matière de stockage de données par rapport au disque dur HDD classique. Toutefois, en fonction de ce que vous allez en faire, il est préférable de choisir celle qui s’y adaptera le mieux.

Nous produisons aujourd’hui plus de données que nous ne pouvons en consommer. Par exemple après un weekend, je me retrouve toujours avec plein de photos. Certaines sont prises 2 ou 3 fois à la recherche du meilleur cadrage, et j’essaie de n’en garder qu’une, mais ce n’est pas toujours le cas. Heureusement, je peux stocker mes photos en ligne gratuitement et en illimité.

C’est plus compliqué pour des documents produits au fil des années dans le cadre d’une activité professionnelle ou dans le cadre personnel. De plus, depuis quelques années, de nouveaux ordinateurs ultra légers avec des capacités de stockage réduites voient le jour. Le système d’exploitation occupant déjà une bonne partie de cet espace, la question du stockage externe arrive donc très vite.

Deux technologies de disques sont disponibles aujourd’hui : le traditionnel disque dur (en anglais HDD pour Hard Disc Drive) et le disque SSD (Solid State Disc). Afin de comprendre pourquoi et quand choisir l’un plutôt que l’autre, intéressons-nous à « comment ça marche ».

Disque dur HDD et disque SSD : comment ça marche ?

Le disque dur est la technologie historique. Il s’agit d’un disque magnétique (comme un CD audio ou un DVD) mis dans un boitier. Une tige appelée « tête de lecture/écriture » parcourt le disque en rotation rapide dans le boitier pour y lire ou écrire des informations. C’est comme un lecteur/graveur CD miniaturisé dans un boitier. Le disque dur contient souvent plusieurs plateaux de disque pour plus de capacité de stockage de données.

Démontage d’un disque dur en stop motion

Le SSD est la « nouvelle » technologie de stockage, même si elle n’est pas vraiment nouvelle [1]. En effet, c’est la même technologie utilisée pour les clés USB : la mémoire flash. Les données sont stockées dans des cellules de composants électroniques appelées « mémoires à semi-conducteurs à l’état solide ». L’information n’étant plus sur des disques en rotation, l’accès aux données est très rapide et l’ensemble est compact, donc plus robuste. L’innovation de ces dernières années a été d’augmenter de façon considérable la capacité de stockage de cette mémoire flash. En parallèle, la baisse des coûts de fabrication, et donc de son prix, l’a démocratisée pour une utilisation grand public. 

disque dur HDD vs disque SSD
disque SSD <-> disque dur HDD

Usages et évolution des technologies de stockage

L’augmentation des capacités de stockage des mémoires flash a été utile a plusieurs secteurs.

  • Dans le secteur du bâtiment par exemple, la plupart des concours d’architectes demandent des rendus numériques sur des clés USB. Ces rendus intègrent des notes de calculs, des plans, des maquettes numériques en 3D de plus en plus lourds.
  • Les cartes micro-SD utilisées pour les smartphones ou les drones par exemple, bénéficient également de cette avancée. On peut ainsi dans le cas des drones, capter plus d’images et de vidéos en haute définition avant de saturer la mémoire de sa carte.

L’évolution des technologies de stockage concernent la capacité de stockage mais également la taille et le poids. Ci-dessous, vous avez 3 générations de disques :

Disque dur HDD et disque SSD : évolution
Disque dur HDD et disque SSD : évolution
  • Le premier est un disque dur de 500 Go que j’ai eu en 2011. Il a besoin d’une alimentation externe, mesure 20 cm x 12 cm et pèse 975 g (presque 1 kg 🙂 ). Il fonctionne toujours après 9 ans.
  • Le second disque dur date de 2017, a une capacité de 1 To (1000 Go) pour 130 g,
  • Le dernier est un SSD de 1 To qui date de 2020 et fait seulement 55 g.

Cela ouvre donc des perspectives intéressantes pour des systèmes embarqués qui pourront avoir plus de fonctionnalités. J’avais présenté dans un précédent article EduAir, une box pour accéder à des contenus numériques éducatifs pour les écoles sans connexion internet en Afrique. Avoir une plus grande capacité de stockage dans un volume réduit, c’est l’opportunité d’avoir un maximum de contenus offline.

A LIRE AUSSI :  Windirstat : scanner et visualiser l'espace du disque dur de votre ordinateur pour supprimer les gros fichiers

HDD ou SSD : Lequel choisir ?

L’utilisation des disques SSD a permis d’avoir des ordinateurs plus rapides au démarrage, plus petits, silencieux et plus résistants aux chocs [2]. En effet, les disques durs sont assez volumineux et très sensibles aux chocs. De plus, le déplacement des têtes de lectures pour lire les informations les rend moins rapides.

Toutefois , les disques SSD ont deux principaux inconvénients par rapport aux disques durs :

  • Le prix : Les disques SSD sont plus chers que les disques durs. A l’été 2020, on trouve des SSD de 1 To autour de 180-200€, alors qu’un disque dur de 1To est à 80€ environ selon les constructeurs. Même si le prix des SSD tend à baisser progressivement comme pour tout matériel électronique, c’est aussi le cas pour les disques durs.
  • La limite du nombre d’écriture : Les cellules qui stockent les données sur les SSD ont un nombre limité d’écriture. C’est à dire qu’on peut y inscrire des données un nombre défini de fois, après quoi le disque est inutilisable. Bien que ce nombre soit très élevé, il s’agit d’une limitation physique à prendre en compte. [3]

Concrètement :

  • si vous avez besoin d’une capacité importante de stockage ( > 1 To), il est préférable de choisir un disque dur HDD en termes de budget. A capacité équivalente, un disque dur HDD est moins cher,
  • si vous allez très régulièrement ajouter/supprimer/modifier des fichiers, il est préférable de choisir un disque dur HDD en termes de durée de vie (environ 10 ans s’il n’y a pas de défaillance des pièces mécaniques à l’intérieur) ,
  • par contre, si vous voulez surtout faire des sauvegardes de données chaque semaine ou chaque mois par exemple, et que le budget n’est pas (trop) un souci, un SSD sera parfaitement adapté. D’autant plus s’il s’agit de gros fichiers plutôt que beaucoup de fichiers de petites tailles.

Pour précision, la limite d’écriture ne concerne que l’écriture donc l’ajout de données. Les données sur le disque SSD peuvent être lues sans limites, ce qui en fait une bonne option pour un disque externe de sauvegarde.

Une combinaison des avantages

Sur la base des avantages et limites évoquées, la plupart des ordinateurs récents intègrent 2 disques : un disque SSD pour le système d’exploitation et l’installation des logiciels et un disque dur classique pour les autres données. Très peu d’ajouts de nouveaux fichiers seront fait sur le premier disque qui aura aussi l’avantage d’être beaucoup plus rapide pour démarrer l’ordinateur ou lancer les différents logiciels.

La technologie SSD évoluant très vite, il y a fort à parier que des solutions seront trouvées pour étendre encore plus la limite d’écriture. Les prix quant à eux, vont poursuivre leur baisse et rendre les disques SSD de plus en plus abordables. D’ici là, il est toujours possible de partir sur un disque SSD avec une capacité de stockage (et donc un prix) raisonnable et sauvegarder l’autre partie de vos données sur le cloud.

Et vous, quelles solutions de stockage utilisez-vous ? Avez-vous déjà utilisé un disque SSD? Qu’en avez-vous pensé?


** Quelques liens et articles ressources cités dans l’article :

Tags

Amah

Passionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

Articles similaires

4 commentaires

  1. Merci Amah pour ton article très clair.
    J’utilise à titre personnel différents systèmes de stockage:
    – Un disque SSD pour mon système d’exploitation et mes logiciels
    – Un disque dur HDD beaucoup plus volumineux que j’ai partitionné pour mes documents notamment vidéo et photo. J’y ai aussi la sauvegarde de mon disque SSD.
    – Un disque dur externe de sauvegarde
    et
    – Un espace de stockage dans le cloud pour les documents que je souhaite avoir à disposition en mode nomade.

    1. Super, ton retour d’expérience. Merci Magali, tu es bien équipée à ce que je vois 🙂
      Question : tu utilises quelle solution pour le stockage cloud et pourquoi?
      Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer