InnovActeurs

Au Kenya, cet innovateur crée des fauteuils roulants électriques avec des batteries de vieux ordinateurs portables

Lincoln Wamae est un jeune innovateur Kenyan. Il crée des fauteuils roulants électriques à 90% à partir d’éléments recyclés dont des batteries de vieux ordinateurs portables.

Lincoln vit au Kenya. Passionné et animé d’une envie de créer des produits qui apportent des solutions autour de lui, il commence à fabriquer des tricycles à assistance électrique. Après s’être intéressé aux drones, il décide plutôt de s’attaquer au problème que vivent les personnes à mobilité réduite et d’y consacrer sa créativité.

Je vous laisse découvrir son projet, ses challenges et ses réalisations dans la courte vidéo en anglais ci-dessous. Je vous en dis plus juste sous la vidéo.

Pourquoi créer des fauteuils roulants électriques ?

Lincoln explique son choix dans une autre vidéo (proposée plus bas dans cet article). En effet, il constate que les personnes en fauteuil roulant sont confrontées à plusieurs problèmes :

  • ils/elles ne peuvent accéder aux transports en commun,
  • faire de longues distances se révèle épuisant sans assistance électrique,
  • les routes sont le plus souvent en très mauvais état.

La mobilité étant un frein pour la plupart des activités, cela représente une contrainte majeure pour les personnes concernées.

Désireux de mettre à contribution ses compétences, Lincoln commence à imaginer un fauteuil roulant à assistance électrique. Il fait ainsi face à différents challenges, notamment la disponibilité des pièces électroniques. Il récupère donc des pièces de différents déchets électroniques et les recycle pour fabriquer les éléments dont il a besoin. Pour l’alimentation électrique particulièrement, il récupère les batteries de vieux ordinateurs portables. Certaines pièces doivent tout de même être commandées, et souvent l’approvisionnement et la livraison posent problème.

Persévérant, il met 3 ans à fabriquer le premier prototype qu’il fait tester pour évaluer et améliorer les performances.

Les fauteuils roulants électriques de Linccell Technologies - Kenya
Les fauteuils roulants électriques de Linccell Technologies – Kenya
A LIRE AUSSI :  VT-Bot : le robot enseignant créé par Sam Kodo, inventeur togolais passionné de robotique

Un produit adapté aux réalités locales

Cette approche basée sur le contexte local et à partir d’éléments recyclés lui permet d’avoir un produit final compétitif:

  • les amortisseurs intégrés permettent de palier à l’état des routes,
  • la batterie placée sous le fauteuil lui confère une plus grande stabilité,
  • cela coûte beaucoup moins cher que les fauteuils électriques qui peuvent être importés,
  • le fauteuil fabriqué est plus léger et donc plus puissant avec une meilleure autonomie que les fauteuils importés.

Lincoln fabrique également des vélos, scooters et des trottinettes électriques. Avec son entreprise Linccell Technologies, il produit des solutions simples, durables et accessibles pour la mobilité des personnes à mobilité réduite, mais pas que.

Lincoln raconte son parcours dans la vidéo un peu plus longue ci-dessous. On y apprend également qu’il a des commandes qu’il ne peut satisfaire pour le moment en raison de sa jeune structure et des difficultés d’approvisionnement en matériel.

Depuis ces 2 vidéos publiées fin 2019, Linccell Technologies a été lauréat du challenge AT2030, sur les technologies pour assister les personnes en situation de handicap.

Tweet annonçant le lauréat du challenge AT2030 ( @AssistTech2030)

L’innovation pour résoudre des enjeux de société

Résoudre des enjeux de la société permet d’avoir un impact positif dans la vie des autres. Bien que beaucoup de choses soient possibles sans, la technologie (au sens large) aide souvent à concrétiser des solutions pratiques et innovantes.

En effet, la grande tendance est de penser la technologie majoritairement comme numérique (applications, plateformes, algorithmes). Or « l’art ou la technique de construire et fabriquer » joue un rôle important pour apporter des solutions aux enjeux de base, notamment en Afrique. De plus, une des principales difficultés pour ces innovateurs & makers est que, par rapport à des technologies « soft » basées sur le numérique, la technologie « hard » nécessite plus de moyens financiers.

Comme William Kamkwamba qui a créé une éolienne pour sauver son village de la famine, l’histoire de Lincoln n’en est surement qu’à ses débuts. Je fais donc ma petite contribution à travers cet article pour la rendre encore plus visible afin qu’il accomplisse son rêve évoqué à la fin de la vidéo.

N’hésitez pas à partager et faire découvrir ce passionné. Qui sait, un investisseur parmi vos contacts pourrait être intéressé pour l’accompagner dans son aventure.

Pour en savoir plus ou entrer en contact :

Tags

Amah

Passionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer