InnovActeurs

[Documentaire] Afropreneur, histoire d’une révolution au coeur des écosystèmes tech d’Afrique Francophone

Ce documentaire donne la parole aux entrepreneurs tech en Afrique Francophone. Chaque Afropreneur y partage son expérience de l’entrepreneuriat dans son pays et sur le continent, ses défis et ses réussites.

Depuis quelques années, les startups technologiques africaines sont présentes dans les grands événements Tech mondiaux. Par exemple, l’édition de VivaTech 2019 proposait tout un hall dédié à l’AfricaTech. On peut noter également depuis quelques éditions, la présence de startups Tech africaines au CES qui se tient à Las Vegas. La déclinaison EDF Pulse Africa du concours d’innovation d’EDF, se focalise depuis peu sur l’accompagnement des innovations en énergie propre et renouvelable « made in Africa ».

Tous ses signes extérieurs traduisent le bouillonnement de l’innovation africaine dans le secteur des technologies. Mais que se passe-t-il réellement sur le terrain? Quelles sont les conditions dans lesquels évoluent ces innovateurs et entrepreneurs ?

Afropreneur, immersion dans les écosystèmes Tech

Portée par des entrepreneurs ayant cette volonté de résoudre les problèmes du continent, cette révolution technologique n’est effectivement pas sans challenges.

Le documentaire Afropreneur propose une immersion dans les écosystèmes de ces startups et entrepreneurs afin de comprendre leurs réalités, leur démarche, et leurs motivations. Les réussites et les retours d’expériences sont également mises en lumière afin d’inspirer et encourager la jeunesse à entreprendre dans le numérique.

Je vous laisse découvrir le retour d’expérience de près de 60 entrepreneurs, investisseurs et personnalités politiques issus de 6 pays (Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Cameroun, Congo Brazzaville) dans ce documentaire de 50 min tourné en 2016.

A LIRE AUSSI :  Mon défi : Réaliser et publier 35 interviews de parcours d'innovActeurs en 18 semaines

L’Afropreneur fait face aux difficultés …

Les entrepreneurs interviewés font ressortir différentes difficultés au quotidien. Voici quelques unes évoquées dans le documentaire :

  • Infrastructures (Internet et Energie) : l’accès Internet est lent, cher et peu fiable. Les coupures d’électricité complique également la capacité des afropreneurs à être compétitif au niveau mondial, notamment pour de la prestation de services.
  • Education (du marché et des utilisateurs) : un double travail d’éducation est fait par ces entrepreneurs pionniers pour sensibiliser à l’impact du numérique et aux opportunités du secteur.
  • Financement (banques et institutions ) : Les banques, plus habituées aux secteurs « physiques » comme l’immobilier ou les infrastructures télécoms par exemple, ont du mal à comprendre l’intérêt à financer des outils numériques « virtuels » ou de la production de contenu. De plus, les conditions demandées ne sont pas accessibles aux entrepreneurs, en quête de souplesse et d’agilité.
  • Ressources humaines : Trouver des profils ayant une certaine maîtrise de leur métier semble compliqué. Mais cela semble encore plus difficile de les garder, ceux-ci ne tardant pas à vouloir montrer leur propre structure., ce qui entraîne une fragmentation.
  • Accompagnement : Le manque d’accompagnement des entrepreneurs est relevé à plusieurs reprises. Notamment, des politiques gouvernementales pour encourager leur prise de risque, font défaut.

… et trouve des sources d’opportunités !

Malgré ces difficultés, ces entrepreneurs identifient plusieurs sources d’opportunités :

  • Les usages mobiles et internet sont en forte croissance depuis plusieurs années,
  • Le marché atteint une taille critique permettant de déployer des services de façon pérenne,
  • Différents états commencent à mettre en place des politiques en faveur de l’économie numérique et de centres d’accompagnement, 
  • L’Afrotech, une utopie qui pourrait tout changer : dépasser les barrières de la langue et les frontières pour fédérer tous les acteurs du continent (anglophones, francophones, lusophones).

Une Afrique numérique en 2030

Tous ces acteurs et actrices nourrissent pour 2030, l’ambition de contribuer à créer une Afrique :

  • en avance sur le reste du monde, avec des solutions pensées localement pour résoudre les problèmes locaux,
  • avec des outils numériques pour faciliter la vie des populations,
  • qui s’est appropriée le numérique pour son développement,
  • où le numérique est le moteur de développement des autres secteurs,
  • qui développe des solutions adaptées à sa population,
  • qui exporte ses compétences et ses innovations/solutions dans le monde.

4 ans après ce documentaire, les innovations et entrepreneurs africains sont de plus en plus mis en lumière. En cette année 2020, plusieurs innovActeurs africains ont ainsi apporté des solutions locales pour la lutte contre la propagation de la COVID. Entre hackathon, plateforme numérique de collaboration entre médecins et l’impression 3D de masques, cela démontre l’appropriation locale des technologies.

Rendez-vous dans 10 ans pour constater et vivre cette Afrique numérique. D’ici là, il y a du travail !

Et vous, comment voyez vous l’Afrique en 2030 ?

Découvrez d’autres innovations made In Africa via le tag AfricaTech.

Tags

Amah

Passionné de nouvelles technologies, je partage ici des innovations technologiques qui impactent notre quotidien, ainsi que des astuces & outils pour simplifier notre vie à l'ère du numérique. Tech addict & casual dev | Interested by Technology, Energy & Africa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer